LE 3ème CONGRES INTERNATIONAL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE DANS LES SYSTEMES DE L'EDUCATION ET DE LA FORMATION

Théme du Congrés

the efficiency of the production of competences processes between employability and social and cultural cohesion


Les systèmes d’éducation et de formation affrontent aujourd’hui d'énormes défis du fait qu'ils se trouvent au carrefour de toutes les préoccupations. Ainsi, faire face aux exigences de la mondialisation par la production de compétences capables de relever ces défis semble résumer toute la situation. Ces défis sont quasiment d’ordre économique, beaucoup y voient un changement radical du rôle de l’école. Celle-ci devrait passer d’une mission socioculturelle à une nouvelle mission purement économique. On ne devrait plus demander à l’école aujourd’hui d’éduquer l’être humain, de le socialiser et de lui inculquer les valeurs culturelles de sa société, mais on devrait plutôt lui assigner le rôle primordial de préparer l’individu à trouver un emploi. En revanche, les divers problèmes dont souffrent les sociétés sont mis à l'actif de l’école ce qui dénote une certaine contradiction. D’une part on planifie les systèmes d’éducation et de formation pour produire des compétences au service de l’économie, et d’autre part on accuse l’école de consacrer les inégalités sociales et de menacer les cohésions culturelles. Or l’école fait partie de la société et elle est faite à son image, chaque société n'a que l’école qu'elle mérite. Il existe certes une interaction dynamique entre les deux mais ne demandons pas à l’école plus qu’elle ne peut donner. Ceci ne veut absolument pas dire qu’elle n'a nullement de rôle socioculturel à jouer, bien au contraire. Mais encore faut-il que les décideurs au niveau des systèmes éducatifs veuillent bien le valoriser. Au rythme imposé par le progrès économique, on a tendance à privilégier une subordination certaine de l’éducation à l’économie ce qui risquerait de reléguer les autres missions de l’école au second plan, voire de les occulter.

Les entreprises sont certes les promoteurs d’une telle perception des systèmes d’éducation et de formation, ceux-ci doivent selon leur vision produire les compétences qui satisfont à leurs exigences et garantir l’employabilité des sortants. L’entreprise ne peut plus assurer l’emploi ; C’est donc à chaque individu de développer les compétences qui renforcent sa compétitivité sur le marché du travail. Les adeptes d’une telle analyse restreignent le développement uniquement  au volet économique, raisonnent en terme de PIB et soutiennent l’existence d’une corrélation forte entre croissance économique et qualité de l’éducation. Les opposants mettent en exergue les méfaits de la croissance économique sur le développement pour attaquer ce type de pensée. Ils estiment que les grandes mutations contemporaines se résument dans le progrès fulgurent de la technologie, le triomphe de la vision économiste, les exclusions de masse et les crises d’identité et que s'il y a développement économique celui-ci se traduit malheureusement par un sous-développement humain qui se manifeste dans des destructions culturels, des nouvelles inégalités, des nouveaux asservissements, des menaces d’anéantissement écologique et de redoutables pouvoirs de manipulation. A l'échelle mondiale, la plupart des experts estiment qu'en affectant à l'éducation moins de 1% des 1000 milliards Euros dépensés chaque année pour l'armement, il serait possible de donner à tous les enfants une place dans une école décente.

Qui a raison, qui a tort ? Il y aurait peut être une part de vérité dans chacune des deux philosophies, mais une chose est cependant sûre ; la vision que l’on se fait du monde de demain se reflète ipso facto dans les systèmes éducatifs d’aujourd’hui et c’est là toute la problématique.

Par ailleurs, la qualité de l’éducation est le fruit d’un ensemble d’activités corrélées menées par des acteurs en exploitant des ressources matérielles et informationnelles, bref c’est le résultat d’un certain nombre de processus. Ceux-ci sont classés par les qualiticiens en trois catégories : les processus de management, les processus de réalisation et les processus de support. Il se trouve que la définition de la vision et des stratégies de l’éducation, le déploiement de la politique éducative, le management des ressources humaines et matérielles, la gestion administrative et financière et le management pédagogique sont les processus fondamentaux de l’éducation. Leur efficience passe par la détermination des paramètres influents, la construction d’indicateurs pertinents, la définition pertinente des résultats à atteindre et l’optimisation des ressources.

Le congrès ne s’intéressera pas aux processus de mesure et d’évaluation car on cherchera surtout comment construire et atteindre cette efficience et non pas comment la constater. Il en découle une question cruciale: quelle influence du choix de la philosophie éducative sur l'efficience des processus de production des compétences?

Pour répondre à cette question de fond on propose trois axes de réflexion:

 

Axe n°1: Comment construire, maintenir et améliorer l'efficience des processus de production des compétences en vue d'une meilleure employabilité?

 

A travers cet axe on cherchera à proposer des réponses aux questions suivantes:

  • Comment mettre à profit l’approche processus pour réussir le pilotage stratégique du système éducatif  en vue de garantir l'employabilité des sortants?

  • Quels rôles devront jouer les employeurs dans la construction de l'efficience des systèmes de formation?

  • Comment procéder pour impliquer les employeurs dans les décisions prises au niveau des systèmes éducatifs?

  • Devrons-nous généraliser l'influence du concept de l'employabilité à tous les niveaux de l'enseignement ou seulement aux formations professionnalisantes?

  • Comment adapter les processus pédagogiques à la finalité de l'employabilité?

  • Quels sont les déterminants de leur efficience?

  • L'employabilité serait-elle l'affaire exclusive de l'école? Les concepts de validation des acquis de l'expérience et de la formation tout au long de la vie ne réfutent-ils pas cette thèse?

  • Faut-il assujettir complètement les systèmes d'éducation et de formation aux exigences du marché de l’emploi ? Resterait-il dans ce cas une place pour les « compétences » socioculturelles et la dimension humanitaire?

  • Ne risquerait-on pas de privilégier les compétences d’efficience économique et de productivité au détriment de valeurs plus humaines ?

  • Le concept d’employabilité ne va-t-il pas à l’encontre de celui de citoyenneté au sens large du terme synonyme d’apport positif à la communauté d’appartenance et à l’humanité toute entière ?

  • Faut-il viser l’efficience économique des processus éducatifs en privilégiant le facteur de l’employabilité ?

 

Axe 2: Comment construire, maintenir et améliorer l'efficience des processus de production des compétences en vue d'une meilleure cohésion socioculturelle?

 

A travers cet axe on cherchera à proposer des réponses aux questions suivantes:

  • Comment améliorer l’interaction des processus d’apprentissage et d’enseignement pour atteindre l’efficience pédagogique ? Quels sont les déterminants de cette efficience ?

  • Comment diversifier les parcours pédagogiques en réponse à la diversité des demandes scolaires ?

  • La décentralisation des décisions et l’autonomie de gestion favorisent-ils l’apprentissage ?

  • Comment rendre l’efficience des processus synonyme de réussite individualisée des élèves ?

  • Comment anticiper sur les évolutions de la société pour définir les politiques éducatives ?

  • Comment la pédagogie contribuerait-elle à apprendre aux apprenants à partager avec les autres et à intégrer les valeurs nobles de l’humanité ?

  • Quels rôles devront jouer les différents acteurs éducatifs dans la concrétisation d’une telle pédagogie ?

  • Peut-on garantir l’efficience socioculturelle des systèmes éducatifs en privilégiant uniquement l’intégration sociale et la préservation de l’identité culturelle ?

  • Qu'entendrait-on dans ce cas par efficience pédagogique?

 

Axe 3: Comment concilier les objectifs de l'employabilité et de la cohésion sociale en vue d'améliorer l'efficience des processus éducatifs?

A travers cet axe on cherchera à proposer des réponses aux questions suivantes:

 

  • Est-il possible de conjuguer les deux visions en une seule intégrant les trois aspects économique, socioculturel et pédagogique ? Comment procéder dans ce cas ?

  • Comment gérer les contradictions et interférences qui peuvent se présenter ?

  • Quelles priorités adopter pour faire face à de telles difficultés ?

  • Comment déterminer les valeurs et les compétences de base en harmonie avec les défis de l'employabilité, mais intégrant en même temps les facteurs socioculturels?

  • Quelle relation entre l’efficience des processus éducatifs et la qualité de l’éducation ?

  • Quelles priorités adopter pour gérer ces processus ?

  • Quel est l’impact des programmes internationaux d’évaluation des élèves (PISA, TIMSS, etc.) sur l’amélioration de l’efficience des processus ?

  • Comment définir des politiques éducatives prenant en compte à la fois l'employabilité et la dimension socioculturelle?

  • Quelles méthodologies et quels outils utiliser pour déployer ces politiques ?

  • Quelle influence de la pression économique sur le choix du mode de financement des systèmes éducatifs (public, privé ou mixte)?
     

Programme :

PROGRAMME

Lundi 24 avril 2006

8h30-9h30

Accueil et inscription des participants

9h30-10h30

Cérémonie d’ouverture

Présentation de la problématique générale du congrès

10h30-11h20

Conférence 1

L’école entre la légitimité et l’efficacité

Rui Canário Professeur Portugal

11h20-12h10

Conférence 2

Concilier efficacité, efficience et équité : quelques problèmes fondamentaux

Jean-Marie De Ketele Professeur Communauté Française – Wallonie

12h10-13h

Conférence 3

The Finnish education system and the reasons behind the good results in PISA

Jouni Välijärvi Professeur Finlande

13h-14h30

Repas

Axe 1: Comment construire, maintenir et améliorer l'efficience des processus de production des compétences en vue d'une meilleure employabilité?

14h30-16h30

Session 1

Conférence 4

processus pédagogiques et employabilité, de l'interaction à l'action

Isabelle Pouliquen Professeur France Président de la session Soumaya El Mendili et Hayate KAHACK Professeurs Maroc

Communication 1

Higher education and workplace initiatives to close skill gaps: Examples from selected developed countries

Bassou El Mansour and Davison M. Mupinga Professors USA

Communication 2

Employabilité et contextes de travail: quel rôle dans le fonctionnement du marché du travail au Portugal ?

António José Almeida Professeur Portugal

Communication 3

Enquête sur les Jeunes Marocains face à l'Emploi : Vision du travail,image des secteurs, des métiers et des « Marques - Employeurs »

Jamal ElKafi Professeur Maroc

16h30-17h

Pause café

17h-17h30

Conférence 5

A Conceptual Benchmarking Modelfor Quality Management in “IA” University

 Sadigh Raissi Professor Iran

17h30-18h

Conférence 6

l'intérêt de l'approche processus dans les établissements d'éducation et de Formation

Ghita Benkirane Experte qualité Maroc

18h-18h30

Conférence 7

Improving the management  of quality in the education and training through the UNEVOC Networks

Leonard Efison Munjanganja Professor Zimbabwe

Mardi 25 avril 2006

Axe 2: Comment construire, maintenir et améliorer l'efficience des processus de production des compétences en vue d'une meilleure cohésion socioculturelle?

8h30-10h30

Session 2

Conférence 8

Les Cadres nationaux de qualifications peuvent-ils lier Quelques expériences dans certains pays africains  

Hans Kronner Professeur Allemagne Président de la session

Communication 4

Comment concilier apprentissage et employabilité ? : L’exemple del’enseignement des langues dans une Grande Ecole françaiseà travers la mise en place du Cadre Européen Commun deRéférence et du Portfolio Européen des Langues

  Céline Davesne Professeur France

Communication 5

Classification des étudiants universitaires de première année selon leurs possibilités estimées de réussite

Jean-Philippe Vandamme, Nadine Meskens, Superby Juan-Francisco Professeurs Belgique

Communication 6

Comment rentabiliser les processus de production des compétences?

Mohamed Amine Mbarki Professeur Maroc

10h30-11h

Pause café

11h-13h

Session 3

Conférence 9

Education, diversité et cohésion sociale

Sobhi Tawil Expert de l’UNESCO Président de la session

Communication 7

Et si l’amélioration de l’employabilité des jeunes cachait des nouvelles formes d’inégalité sociale ?

Natália Alves Professeur Portugal

Communication 8

Restaurer l’académique : Exigences académiques, employabilité et formation des enseignants

Abdelhak Bellakhdar Professeur Maroc

Communication 9

L'approche par compétences ; Ruptures et liens concernant les rôles respectifs de l'enseignant et de l'élève par rapport au modèle traditionnel, à partir des situations d'enseignement/apprentissage ciblant la même compétence disciplinaire, dans les clases du primaire

Ioan Ratziu Professeur Belgique

13h-14h30

Repas

 

Session 4

14h30-16h30

Conférence 10

L'impératif de compétitivité, rouleau compresseur des processus de production des compétences au Maroc

Yahya Elyahyaoui Professeur Maroc Président de la session

Communication 10

الشراكة المجتمعية كمدخل لتحسين الجودة في مؤسسات التعليم والتدريب

التقني والمهني، تجربة دول المشرق العربي

غازي قانصو أستاذ لبنان

Communication 11

La problématique des supports dans l'approche par les compétences

A. Racine Senghor Professeur Sénégal

Communication 12

Les nouvelles stratégies d’apprentissage, mécanismes et pratiques de mise en œuvre

Nadira Lakhdari  et M. Lakehal Expertes Algérie

16h30-17h

Pause café

17h-19h

 

 

 

 

 

 

 

 

Tables ronde 1

Thème 1 : « Qualité de l’enseignement supérieur, quels objectifs et quelles démarches ? »  Présidée par Rachid Elmarbouh - Maroc

o         Intervenants :

·          Iván Bajomi - Hongrie

·          Jun Oba – Japan

·          Rui Canário – Portugal

·          Jean-Marie De Ketele – Belgique

·          Isabelle Pouliquen – France

·          Marie-Odile Ottenwaelter - France

·          Bassou El Mansour – USA

·          Mustapha Lahlali - Maroc

·          Amar Hammouche - Maroc

·          Mohamed Amine Mbarki – Maroc

 

 

 

 

 

 

Table ronde 2

Thème2 : « Expériences des AREF dans l’implantation des démarches qualité » Présidée par Abderrahmane Lahlou - Maroc

o         Intervenants :

·          Hans Kronner - Allemagne

·          Teeluck Bhuwanee – BREDA

·          Céline Davesne – France

·          Ioan Ratziu – Belgique

·          Brahim Guerguer, représentant AREF  Agadir – Maroc

·          Abdelhak Bellakhdar - Maroc

·          Hassan Azzaoui – Maroc

·          Mohamed Ghiat – Maroc

Mercredi 26 avril 2006

Axe 3: Comment concilier les objectifs de l'employabilité et de la cohésion sociale en vue d'améliorer l'efficience des processus éducatifs?

8h30-9h

Conférence 11

Is effectiveness of studies a significant criterionin assessment of study programmes?

Gintautė Žibėnienė, Vilija Targamadzė and Inga Juknytė-Petreikienė Professors Lituanie

9h-9h30

Conférence 12

Quality evaluation of the educational systems & Educational administration and institutions

Abdolreza Pazhakh Professor Iran

9h30-10h

Conférence 13

Une fois que l’employabilité est devenue une préoccupationmajeure, y a-t-il encore une place pour les compétences socioculturelles et pour la citoyenneté ?     

 Iván Bajomi Professeur Hongrie

10h-10h30

Pause café

10h30-11h

Conférence 14

Increasing value of Universities through quality management

Tatjana Volkova Recteur Lettonie Président de la session

11h-13h

Assemblée générale de l’AMAQUEN

13h-14h30

Repas

14h30-16h30

Session 5

Conférence 15

Les universités japonaises et l’employabilité de leurs diplômés              

Jun Oba Professeur Japon Président de la session

Communication 13

Employabilité et citoyenneté au service du développement durable

 Annie Najim Professeur France

Communication 14

La contribution de la formation à la professionnalisation et à la construction des compétences             

Salima Rekiba Professeur Algérie

16h30-17h30

Conférence 16

New Perspectives on the Qualitative Evaluation of Educational Systems

Alireza Assareh & Abdolreza Pazhakh Professors Iran

17h30-18h

Pause café

18h-19h

Cérémonie de clôture

     

 

Communication

Photos :

Les photos de cimqusef2006

Vidéos

Les videos de cimqusef2006